La Paz et Coroico

post-img

Arrivée à La Paz. Le choc de la grosse ville. Le colectivo s’arrête à El Alto (ville collée à La Paz) en nous disant je ne peux pas aller plus loin, les rues sont bloquées.

Il nous laisse à un arrêt de téléphérique. Le nouveau métro de La Paz. C’est assez étrange de prendre ce moyen de transport sans neige ni ski aux pieds. Mais c’est super pour avoir une vision en hauteur de la ville et échapper aux embouteillages qui sont une horreur ici.

Ville de brique et encore de la brique à perte de vue. C’est immense!

Après dépôt des gros sacs, nous comprenons le blocage des rues. Nous sommes le 21 février et c’est le jour des grosses manifestations du 21F. Jour anniversaire du référendum non écouté sur la possible re-présentation d’Evo Morales pour lá 4ème fois. Les élections sont dans 2 ans et les gens (plutôt les classes sociales supérieures) ne sont pas d’accord.

Les rues sont donc vides de voitures. Pas mal pour se balader en pouvant respirer normalement. Car en tant normal, la pollution est un vrai fléau. Quand on voit et sent ce qu’il sort des pots d’échappement, c’est pas possible!

Trop ça va un peu mais nous allons être mieux à Coroico. Petit village à 2h de La Paz, plus bas en altitude et sur la route de l’Amazonie donc retour dans la jungle.

Il y fait beaucoup plus chaud.

Nous prenons le temps en profitant pour lire et ne rien faire sur la belle terrasse avec vue sur la vallée.

Mais aussi pour faire quelques balades. Découvrir à quoi ressemblent les plants de Coca et observer des papillons plus beaux les uns que les autres.

Surveillés de près par les nombreux vautours qui tournent au dessus de nos têtes.

Au retour d’une balade, nous apprenons que la route va peut être être coupée demain. Zut!! À chaque fois qu’on arrive quelque part il se passe un truc.

En effet, entre ici et la vallée de Cochabamba, c’est la guerre de la coca. Une des 2 est vendue plus chère que l’autre donc les gens bloquent les routes en protestation en mettant des tas de boue ou en en coupant des arbres. Bienvenu en Bolivie nous dit la dame!!!

Ouf! Finalement on arrive à retourner à La Paz le jour voulu. Des tas de boue recouvrent la route par endroit mais ça passe quand même. Des fois les blocages peuvent durer des semaines.

Retour juste une nuit dans la trop grande ville de La Paz avant de se diriger vers Sajama….

partage