Sucre et le Salar d’Uyuni

post-img

Bon à fait une petite folie: on a pris un avion entre Santa Cruz et Sucre. On avait dit pas d’avion mais le billet était vraiment vraiment pas cher et ce bus est l’un des pire…donc nous voilà atterri à Sucre.

La Bolivie c’est petit du coup dans l’hostel où nous allons, nous retrouvons des voyageurs déjà rencontrés quelques semaines auparavant.

C’est la ville blanche. Avec pas mal d’églises, mais en Bolivie, elles sont rarement ouvertes en dehors des horaires de messes.

Sucre est une ville très jeune. À la sortie des écoles pour la pause déjeuner ou le soir, les rues se remplissent d’un seul coup de centaines d’enfants et adolescents…c’est d’ailleurs des heures assez infernales pour se balader sur les petits trottoirs 😄.

Un peu de partout en ville, il y a de la poésie sur les murs.

Les journées sont bien chaudes et les soirées fraîches. Le temps est orageux et nous auront droit à une méga pluie…

On profite d’être en ville pour visiter un musée. Un peu de culture ça fait du bien!!

Musée des arts indigènes avec présentation des tissus traditionnels et la place du mirador.

Nous sommes arrivés à Sucre juste au bon moment pour profiter de la fête de Pujllay dans un petit village à côté. C’est une fête qui a lieu une fois par an. Nous y admirons en vrai les costumes vu au musée. Il y a aussi un grand marché artisanal où je trouve quelques tissus pour ma collection.

Belle expérience culturelle!!!

De retour à Sucre en début d’après-midi pour prendre notre bus direction Potosi, on apprend que les routes qui vont à la frontière chilienne (notre direction) sont bloquée à cause de conflits entre les communautés et le gouvernement… normal on est en Bolivie!

Que faire…bon on prend quand même le bus jusqu’à Potosi. Ici ce sera juste une étape pour couper la route car nous avons décidé que nous ne visiterons pas les mines …en plus notre arrêt Potosi commence par des commentaires pas très sympa du chauffeur de bus qui visiblement n’aime pas trop les touristes. Les relations étrangers/locaux sont parfois difficiles.

Nous retrouvons encore les manifestations “Bolivia quiere mar” où ils font manifester les enfants qui ne doivent pas tout comprendre…bof bof…

Finalement par notre contact à Uyuni, on apprend que les choses s’apaisent et que les routes se débloquent petit à petit du coup direction Uyuni…dans notre vieux guide il fallait 6h sur une route non goudronnée mais ouf depuis les choses ont changé et il y a une belle route goudronnée et plus que 4h de trajet. Cool!

Nous traversons des paysages superbes.

Arrivée à Uyuni nous réservons notre tour pour visiter le Salar avec point d’arrivée au Chili.

À l’hostel, nous retrouvons des copains de voyages croisés à Sucre ce qui nous permet de passer une soirée en de bonne compagnie.

Et c’est parti pour 3 jours dans le Salar et les hautes lagunes.

1er arrêt au cimetière des trains…où, si vous passez à Uyuni, il vaut mieux aller le soir pour le coucher du soleil (il n’y a plus personne et la lumière et pas mal)

Après direction le désert blanc…le sel à perte de vue. Il reste encore un peu d’eau à la surface comme c’est la fin de la saison des pluie. Du coup à certains endroit il est difficile de faire la différence entre la terre et le ciel.

A la fin de notre première journée, la sortie du Salar est un peu plus compliquée que prévu car l’eau est encore bien haute. D’autres voitures sont bloquées. Heureusement notre chauffeur est un bon!!

Fin de journée avec de belles lumières et les éclairs en fond et les étoiles avant d’aller dormir.

2ème journée: nous allons découvrir des paysages plus lunaires.

Et une rencontre avec un dinosaure hahaha…

Plus de végétation à part les champs de quinoa (on a pu découvrir à quoi ça ressemblait).

De nombreuses lagunes encerclées par des volcans. Je ne pensais pas qu’ils y en avaient autant en Amérique du Sud …vraiment magnifique!

La dernière est la plus belle avec sa couleur rouge/rose et ces nombreux flamants roses. Même si on habitait pas loin de la Camargue où il y en a, je ne les avaient jamais vu de près. De très beaux animaux.

Et un beau ciel étoilé avec des étoiles filantes pour bien terminer la journée.

3ème journée: c’est le passage de là frontière. Bye bye Bolivia et Bonjour Chile!!

La Douane: Une petite maison au milieu des montagnes avec rien autour

Côté Bolivie…de la terre:

Côté Chili…une belle route asphaltée:

Hasta luego… on se voit à San Pedro.

partage